Prévention des maladies cardiaques

Prévention des maladies cardiaques

Un mode de vie sain contribue largement à une prévention cardiaque efficace. Cela implique notamment une activité physique suffisante et une alimentation saine. Outre ces aspects d’un mode de vie sain, il peut également être utile, dans le cadre de la prévention cardiaque, de supprimer dans certains cas – chez les personnes présentant un risque élevé de maladie cardiovasculaire – l’apparition d’une maladie cardiaque par le biais de médicaments.

Chaque médecin généraliste est tenu de déterminer le risque cardiovasculaire de ses patients. Chaque patient devrait connaître son risque de développer une maladie cardio-vasculaire. Il peut ensuite, si nécessaire, discuter avec son médecin d’une stratégie individuelle de réduction du risque.

Prévention cardiaque par l’activité physique

Un équivalent métabolique (MET) correspond à peu près à l’absorption d’oxygène en position assise tranquille (3,5 ml/kg/min). Les sportifs peuvent facilement multiplier leur consommation d’oxygène par 10 à 15 et atteindre en conséquence 10 à 15 MET. En revanche, les personnes non entraînées restent souvent à < 8 MET.

Un entraînement physique qui augmente la capacité de performance de 1 MET entraîne déjà une réduction de 20 % du risque dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Cet effet est également observé chez les personnes en surpoids. Les personnes en surpoids ayant une bonne capacité cardiovasculaire vivent plus longtemps que les personnes en surpoids ayant une mauvaise capacité.

 

Il en va de même en présence des facteurs de risque causaux. Un diabétique peut réduire considérablement son risque cardiovasculaire en faisant de l’exercice physique. Bien entendu, l’entraînement physique aide aussi à réduire le poids corporel et à le maintenir à long terme dans la fourchette souhaitée. Les valeurs de tension artérielle diminuent. De même, l’entraînement physique est un moyen extraordinairement efficace de prévenir l’apparition d’une glycémie manifeste chez les personnes présentant des taux de glycémie peu élevés.

Il ne s’agit pas de se dépenser jusqu’à l’épuisement. Il faut plutôt viser un effort pas trop intense, mais régulier. La marche rapide ou le jogging prudent, le vélo et la natation, pour ne citer que quelques possibilités, sont favorables. Cette activité devrait être pratiquée 3 à 4 fois par semaine pendant au moins 30 minutes. Pour la marche rapide, 120 à 140 min par semaine suffisent à augmenter sensiblement les performances et à réduire le risque cardio-vasculaire.

Une alimentation saine pour la prévention cardiaque

Une alimentation saine et équilibrée a des effets positifs importants sur le poids corporel, les taux de lipides et de glucose dans le sang et même, au moins indirectement, sur la tension artérielle. Dans l’ensemble, certains principes facilitent une alimentation saine. Parmi eux, le fait que l’on peut sans problème faire des excès, à condition que ce soit occasionnel et dans le cadre d’une alimentation par ailleurs équilibrée.

alimentation saine

D’autre part, il n’y a certainement pas d’opposition entre savoureux et sain. Dans de nombreux cas, on appréciera davantage une salade de fruits qu’une barre de chocolat. Il faut toutefois y consacrer un peu plus de temps.

Bien que le nombre de maladies cardiaques ait nettement diminué au cours des dix dernières années, ce qui est notamment lié à l’amélioration des possibilités de la médecine et de la technique, mais aussi à la prévention (notamment alimentation saine, exercice physique), environ 25 % de tous les décès sont encore dus à des maladies cardiaques. Une mauvaise alimentation joue un rôle important dans les maladies cardiaques. On a par exemple constaté que le risque de maladie cardiaque était plus élevé chez les personnes qui consomment beaucoup d’acides gras saturés et peu de fruits et légumes frais.

Comment concevoir une alimentation saine pour le cœur ?

  • Aussi peu de graisses animales que possible
  • Une part aussi élevée que possible de graisses végétales
  • Surtout des acides gras monoinsaturés (huile d’olive/de colza)
  • Moins de 300 mg de cholestérol total/jour
  • Autant de fibres alimentaires que possible (>30g/jour)
  • Peu de sucre et de produits sucrés
  • Peu d’alcool
  • Peu de sel, utiliser plutôt beaucoup d’herbes/épices
  • Beaucoup de fruits, de légumes et de salade
  • Boire beaucoup
  • Prendre le temps de manger

Si l’on tient compte de ces points dans son alimentation quotidienne, on a une nourriture variée, saine et savoureuse qui protège le cœur et la santé et contribue au bien-être quotidien.

 

Arrêter de fumer

arreter de fumer

Fumer est extrêmement nocif pour l’organisme. Cela vaut aussi bien pour les maladies cardio-vasculaires que pour le cancer. Le risque de contracter une maladie cardio-vasculaire est en moyenne 2 à 3 fois plus élevé pour un fumeur que pour un non-fumeur. Le risque est encore bien plus élevé en cas de tabagisme important. Les maladies cardiovasculaires se déclarent typiquement plus tôt chez les fumeurs.

 

Les jeunes qui souffrent de maladies cardio-vasculaires, en particulier les femmes, sont presque toujours des fumeurs et, s’ils ne fumaient pas, ils resteraient exempts de la maladie plus longtemps, peut-être toute leur vie. Lorsque l’on arrête de fumer, le risque cardiovasculaire diminue de 40 à 50 %. Malheureusement, cela n’arrive souvent qu’après un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral avec des dommages irréversibles.

 

Fumer n’est pas un plaisir, mais une dépendance. Malheureusement, de nombreux enfants et adolescents continuent à fumer, de sorte que leur système vasculaire est soumis très tôt à une forte pression. La formation de caillots sanguins est plus fréquente et les vaisseaux sanguins vieillissent prématurément. Ils deviennent vulnérables aux maladies et ont tendance à se calcifier.

Related Posts

Comment prendre soin des reins ?

Comment prendre soin des reins ?

Maladies des artères coronaires

Maladies des artères coronaires

Différence entre gastroscopie et échographie gastrique

Différence entre gastroscopie et échographie gastrique

Journée mondiale du cœur 2022, « Utilisez votre cœur pour tous les cœurs »

Journée mondiale du cœur 2022, « Utilisez votre cœur pour tous les cœurs »