Qu’est-ce que l’éco-colordoppler et à quoi sert-il ?

Qu’est-ce que l’éco-colordoppler et à quoi sert-il ?

Si on vous a prescrit un echodoppler couleur, il est fort probable que vous ayez des problèmes cardiovasculaires ou, éventuellement, que vous ayez rencontré les premiers symptômes de ce type de pathologie.

En effet, ce test diagnostique est très utile non seulement dans le cadre d’un parcours thérapeutique, mais aussi à des fins préventives.

Si le patient présente certains symptômes attribuables à des problèmes cardiovasculaires, ou s’il y a une familiarité, il est conseillé de subir une échographie Doppler vers l’âge de 50 ans, pour identifier d’éventuels problèmes non encore détectés. Voyons ensemble ce qu’est l’ecocolordoppler, comment il est réalisé et à quoi il sert.

Qu’est-ce que l’écholordoppler ?

déroulement échographie

L’échographie Doppler est un test de diagnostic non invasif visant à détecter toute anomalie ou maladie en vérifiant les vaisseaux sanguins, c’est-à-dire les veines et les artères, qui transportent le sang vers le cerveau.

Composé de 3 mots, l’échocolordoppler associe en fait deux principes, les ultrasons et l’effet Doppler, un principe physique très complexe aux multiples applications qui, en simplifiant au maximum, permet d’enregistrer la vitesse du flux sanguin dans les vaisseaux, montrant les veines et des artères de deux couleurs différentes, rouge et bleu respectivement.

Donc, voulant résumer clairement, nous pouvons dire que l’échocolordoppler consiste en une échographie des vaisseaux sanguins, affichée avec deux couleurs différentes sur l’écran.

Pourquoi est-ce prescrit ?

Comme mentionné au début de l’article, l’échocolordoppler est prescrit pour identifier les problèmes cardiovasculaires, tels que l’hypertension, le diabète, l’hypercholestérolémie.

En vérifiant la vitesse du flux sanguin dans les veines et les artères, ce test permet de mettre en évidence toute anomalie, susceptible de produire des conséquences très graves, comme un accident vasculaire cérébral.

Pour cette raison, elle est réalisée sur deux groupes de patients :

  • Chez les patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension artérielle, diabète, dyslipidémie, tabagisme, etc.), comme dépistage dans la stratification des dommages aux organes ;
  • Chez les patients qui ont subi un événement cérébrovasculaire tel qu’un accident vasculaire cérébral.

En particulier, une attention est portée à la présence de deux conditions :

  • Sténose : rétrécissement des vaisseaux sanguins, permettant moins de flux sanguin vers le cerveau.
  • Plaques athéromateuses : obstructions, incrustations (dépôts de graisse, de cellules et de tissu conjonctif) présentes sur les parois carotidiennes, de nature à obstruer la circulation sanguine.

Échodoppler cardiaque, glandulaire, testiculaire

échographie glandulaire

La technologie à la base de l’ecocolordoppler le rend particulièrement adapté et utile non seulement pour les contrôles cardiaques, mais aussi pour les contrôles glandulaires et testiculaires.

  • Echocolordoppler cardiaque : c’est ce qui a été expliqué dans les paragraphes précédents, ou dans le contrôle du flux sanguin pour identifier d’éventuelles sténoses ou plaques.
  • Échographie Doppler de la glande thyroïde : permet de vérifier la vascularisation correcte ou non du tissu glandulaire et des éventuels nodules présents ;
  • Echodoppler testiculaire : permet de vérifier la dilatation des vaisseaux sanguins, l’une des causes de l’infertilité traitable.

Echocardiographie cérébrale : TSA et CT

Plus tôt, nous avons expliqué que les veines et les artères sont responsables du transport du sang vers le cerveau.

Dans le domaine neurologique, en effet, l’écocolordoppler est réalisé pour l’étude de la circulation cérébrale principalement artérielle, c’est-à-dire des vaisseaux sanguins qui transportent le sang vers le cerveau.

En particulier, les gros vaisseaux cérébro-afférents, ou les artères du cou (Carotides et Vertébrales) et les artères intracrâniennes, sont étudiées, respectivement à travers deux types d’examen :

  • Troncs supraortiques Echocolordoppler (TSA) : détecter les modifications artérioscléreuses de la paroi artérielle du cou depuis les stades initiaux de la maladie jusqu’à la formation de plaques d’athérome.
  • Transcranial Echocolordoppler (CT) : étudie les caractéristiques hémodynamiques du flux sanguin dans les artères intracrâniennes et permet de détecter la présence de sténoses ou d’occlusions.

Comment est-ce réalisé ?

échographie

L’Echocolordoppler est un examen non invasif, réalisé à l’aide d’un système à ultrasons, donc sans utilisation de rayonnement. Par conséquent, il n’entraîne aucune gêne pour le patient.

Elle est réalisée dans une pièce sombre, le patient étant allongé sur le dos sur un lit, et a une durée qui peut varier de 20-25 minutes à 45-60, selon le type d’examen à réaliser (pour l’examen de TSA et CT en fait, il faut plus de temps).

Puisqu’il s’agit d’une échographie, il n’est pas nécessaire de se préparer à l’examen, le jeûne n’est pas requis dans les heures qui le précèdent, il n’y a pas besoin d’accompagnateur et immédiatement après vous pouvez rentrer chez vous sans problème. Dans tous les cas, le technicien spécialisé fournira toutes les informations nécessaires.

Related Posts

Lymphocèle Mammaire : Compréhension Approfondie d’une Condition Délicate

Lymphocèle Mammaire : Compréhension Approfondie d’une Condition Délicate

Tout savoir sur la chirurgie maxillo-faciale

Tout savoir sur la chirurgie maxillo-faciale

Gynécologie et obstétrique : les différences

Gynécologie et obstétrique : les différences

Lambeaux du grand dorsal en Tunisie

Lambeaux du grand dorsal en Tunisie